Histoire de l’Alerte Amber

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

En 1996, Amber Hagerman, 9 ans, a été enlevée à Arlington, au Texas, puis brutalement assassinée. Sa mort a bouleversé ses concitoyens. Dans la foulée de cette tragédie, un dispositif d’alerte d’urgence a été mis en place pour informer rapidement la population en cas d’enlèvement d’enfant.

Critères pour émettre une alerte Amber au Québec

Le seul fait que les autorités policières aient un motif de croire qu’un enlèvement d’enfant mineur soit survenu est insuffisant pour déclencher une alerte Amber.

Deux autres conditions se doivent obligatoirement d’être rencontrées : d’une part, l’enfant doit être à risque de subir des lésions corporelles graves ou être en danger de mort et d’autre part, les policiers détiennent suffisamment de renseignements matériels et descriptifs concernant l’enfant et le suspect, en sus du moyen de transport utilisé. L’objectif recherché est de permettre de retracer l’enfant par la diffusion immédiate,

Il faut également savoir que le pouvoir de déclencher une alerte Amber au Québec, est réservé à la police de Montréal et à la Sureté du Québec.